Lhassa et ses environs | Voyageautibet.com
AccueilDestination GuideLhassa et ses environs

La ville de Lhassa est située au centre-sud de la région autonome du Tibet,sur la rive nord de la rivière du même nom, un affluent du Yarlung Zangbo. Elle est limitrophe de Nyingchi(est) et Shannan(sud-est),de Nagqu(ouest et nord)et de Xigaze(sud-ouest). Elle s’étend sur 277 km(est-ouest) et 202 km(nord-sud),soit une superficie de 29 5 l 8 km2, dont 50 km2 pour la zone urbaine. Lhassa a sous sa juridiction sept districts,a savoir Damxung,Lhunzhub,Doilungdeqen,Nyemo,Quxu,Dagze et Maizhokunggar. Le 5e recensement général montre que Lhassa compte 474 500 habitants qui relèvent de plus de trente ethnies:tibétaine,han,hui,etc.Les Tibétains représentent 87% de la population totale de la région.
L’altitude de Lhassa décroît du nord vers le sud. Son centre-sud est occupé par la plaine de la vallée du cours moyen de la rivière Lhassa. Sous la mousson du plateau de la zone tempérée,Lhassa enregistre une amplitude moyenne annuelle de 7,5°C (2,3°C en janvier et l5,4°C en juillet). 
Lhassa est l’une des régions agricoles du Tibet. On compte parmi les plantes céréalières et légumineuses,l’orge,le blé,le maïs,la fève et le pois;parmi les légumes la pomme de terre,le ravis,le chou,la tomate,le concombre et l’aubergine;parmi les arbres fruitiers le pommier,le pêcher,le poirier et le noyer;parmi les principales espèces d’arbres le peuplier, le saule-pleureur. le bouleau et le cyprès. L’élevage de yacks,de boeufs roux,de pianniu (le boeuf croisé avec le yack sauvage),de moutons et de chèvres est important au Tibet.Les matières premières des médicaments traditionnels sont le cordyceps, la fritillaire,le sedum spectabile,la saussurea involucrata,le ginseng,le musc et le bois de cerfs. Le Tibet est aussi peuplé de plusieurs animaux sauvages:yack sauvage,onagre,gazelle mongole,antilope tibétaine,chevrotin,cerf roux.grue à col noir, cygne et faisan tibétain. Les produits d’artisanat sont très variés:kardian(coussins de laine),tapis,pangden,bols de bois,couteaux et bijoux d’or et d’argent. 
La région de Lhassa comptent plus de 200 monuments et sites touristiques:le Potala,le Norbulinka, la Stèle de l’《Alliance entre les Tang et les Tubo》,le lac du Roi des dragons(Zonggyob Lukang),le Musée du Tibet,le lac Namco, le champ géothermique de Yangbajain, le mont enneigé  Nyainqentanglha,les sources thermales de Dezhong et de Doilung et les réserves naturelles de Lhun zhub et de Maizhokunggar. On trouve de nombreux monastères:Jokhang,Ramoche,Drepung, Sera,Gandain,Yeba,Tsurpu et Razhen.

《Lhassa》est la transcription phonétique latine du nom tibétain. Dans le bouddhisme tibétain et le bön, « lha » signifie « divinité », parfois « divinité céleste ».Ainsi, Lhassa signifie « le lieu de la divinité ou de la divinité céleste ».Lhassa était appelée dans l’antiquité Rasa qui signifie « la terre des chèvres ».Ce nom était probablement lié à la légende qu’un troupeau colossal de chèvres transportaient des pierres lors de la construction du monastère de Jokhang. Dans des archives historiques en chinois,on peut trouver la désignation《Lhoso》 et autres variantes de l'appellation de la ville.
    Lhassa(ici, on parle de la ville proprement dite)est une ville culturelle d’une histoire de l 400 ans. En 633.le roi Songtsan Gambo déplaça la capitale du royaume de Tubo de Yalong à Lhassa.Il fit construire le Potala et les monastères de Jokhang et de Ramoche. Le lieu fut alors le plus peuplé sur le plateau du Tibet,formant la base de la ville de Lhassa. A partir de l'effondrement du royaume des Tubo darts la seconde moitié du IXe   siècle et jusqu’au début de la dynastie des Ming,Lhassa se vit sous le contrôle de diverses forces de démembrement locales et se développa lentement. Pourtant, la voie périphérique,autour du monastère de Jokhang,destinée à la prière,devint de plus en plus animée, formant petit à petit une cité. A la fin de la dynastie des Ming,avec la construction des trois grands monastères relevant de la lignée Gelug du bouddhisme tibétain,notamment après le 17e siècle,soutenu par le gouvernement central des Qing,le système de réincarnation du dalaï-lama prit une importance suprême tant religieuse que laïque de la localité tibétaine et devint le fondement du pouvoir de Gandain Pogzhang. Lhassa redevint le centre du pouvoir local du Tibet. Le Potala et le monastère de Jokhang qui avaient été détruits par les feux de la guerre furent restaurés et agrandis. Dès lors,un grand nombre d’habitations,de maisons de commerce,d’hôtels et de restaurants firent leur apparition;des rues en communication avec la voie de prière ont été tracées et sont de plus en plus fréquentées. La cité est devenue le lieu de distribution de marchandises le plus important du Tibet et la population urbaine s’est accrue progressivement.
    En 1960, la ville de Lhassa fut fondée. En l965, où la région autonome du Tibet fut instituée.Lhassa fut définie comme capitale.
    Depuis lors, la transformation de la ville ancienne continue selon la planification, tout en gardant son style traditionnel. Un réseau d’alimentation en électricité et en eau, et un système de drainage souterrain ont été construits. Parallèlement,au nord et à l’ouest de la vieille ville,l’urbanisme s’est manifesté. Des bâtiments de style tibétain et des ensembles de type nouveau d’un confort complet se sont dressés, donnant un vif éclat à Lhassa. Depuis la réforme et l’ouverture,en particulier ces dix dernières années, la ville se développe à un rythme surprenant. Tout en gardant les caractères ethniques et locaux, les conditions des travaux publics, des services sociaux,de la culture,de réduction et de l’hygiène, des transports et des communications se sont beaucoup améliorées. Aujourd’hui,Lhassa donne l’impression d’une ville moderne;la superficie de la zone urbaine s’est étendue à 45 km2. 
    Lhassa est l’une des 24 premières villes historiques et culturelles promulguées par le Conseil des affaires d’État en l982.Lhassa possède des sites touristiques de réputation mondiale dont le Potala,le Norbulinka,les monastères de Jokhang, de Drepung,de Sera et de Gandain. La rue Parkhor,au centre-ville,a bien conservé son aspect ancien. A l’origine,la rue était parcourue par les pèlerins qui récitaient des textes canoniques autour du monastère de Jokhang. On peut dire que l'existence de la rue Parkhor a précédé celle de la ville de Lhassa. Dans la rue Parkhor et aux environs,il y a une centaine de monuments historiques et culturels, comme le monastère de Ranmoche, datant de la même époque que celui de Jokhang,et la foire Chongsaikhang,la plus ancienne de Lhassa,l’ancien site de la mairie de Lhassa avant la réforme démocratique,ainsi que l’ancien site du commissariat impérial du gouvernement des Qing au Tibet. Depuis qu’elle existe, la rue Parkhor a toujours été le plus grand centre commercial du Tibet. Même aujourd’hui,elle jouit d’une importance particulière dans le marché des petits articles,notamment des articles tibétains et des produits d’artisanat traditionnels. On peut y trouver en outre une diversité d’articles d’usage courant ou religieux, d’antiquités et de marchandises d’occasion. La foule de fidèles tenant à la  main un moulin à prière et les pèlerins qui font de longues prostrations le long de la rue ajoutent une somptuosité à l'ambiance  commerciale de la rue Parkhor.
    Lhassa est surnommée“ville aux lumières du soleil" du fait de la valeur annuelle de rayonnement solaire de 202 kilocalories par cm2 dans sa zone urbaine.
Juste avant la libération pacifique du Tibet,Lhassa n’avait pas de route vers l’extérieur, sauf un chemin simple qui conduisait du Potala au Norbulinka,sur lequel ont roulé, pendant une courte période, des voitures assemblées à base de  pièces détachées transportées à dos de boeuf et d’homme. Aujourd’hui,Lhassa est un noeud de transport routier et aérien du Tibet.

Lhassa et ses environs
il y a trois clients voyagés 0 maintenant.
Rechercher votre voyage au Tibet
Voyage au Tibet sur mesure
Nous sommes des spécialistes des voyages et circuits sur mesure. Notre équipe vous aidera à concevoir gratuitement et à organiser votre voyage de rêve au Tibet.
Lettre de remerciement
Danoe is one of the best guides I ever had in the time I travelled around the world for his excellent guide, euthusiasm and passion to service delivery. He was beyond expection for caring about our health and interest. He has shown a high level of professionalism and enthusiasm.
The driver Norbu was very cooperative and professional. The road condition was quite bad but that was for him to show his excellent skill.
  Destinationen
  Sehenswürdigkeiten
Sur voyageautibet.com
Contacter voyageautibet.com
Email: voyage@voyageautibet.com
Tel: 0086-28-85540220
AGB
Voyage sur mesure au Tibet
Liens avec voyageautibet.com
Voyageenchine.com
Voyageausichuan.com
Self-driving.cn
Nous acceptons
     
Voyageautibet.com – votre expert local de voyage et trekking au Tibet
Voyage au Tibet • Voyages au Tibet • Tibet Voyage • Randonnée au Tibet • Voyage de Kailash • Kailash Voyage • Randonneé de Kailash • Kailash Trekking • Self-Drive au Tibet • Voyage en Self-Drive au Tibet
Bienvenu au voyageautibet.com, un expert de voyages,trekking et self- driving au Tibet. Nos riches expérences de voyage et trekking au Tibet datent de 1994, en 1994 nous avons organisé le premier voyage de découverte au Tibet; dans la même anneé nous avons arrangé le premier voyage de Kailash; en 1995 nous avons organisé le premier voyage en self driving... jusqu’ à maitenant, nous avons beaucoup de clients qui sont satisfaits de leur voyage, trekking et randonnée au Tibet et ont apprécié de nos services de haute qualité. Greatway Tour vous offre des services de guide détaillé au Tibet, des informations pratiques, des permis d’entrée au Tibet, de culture tibétaine et des attractions au Tibet.
Copyright © Voyageautibet.com