Us et coutumes | Voyageautibet.com
AccueilAperçu du TibetUs et coutumes

Us et coutumes

Faisant partie des traditions culturelles formées dans l’évolution sociale et historique,les us et coutumes tibétains reflètent les divers aspects de l’histoire,de la société,de l’économie,les qualités psychologiques et la vie culturelle du Tibet. Ils sont riches en forme et en contenu et reflètent les particularités des différentes régions du Tibet.

Habillement
Les costumes tibétains se distinguent à la fois par leur variété et leur originalité ainsi que par leurs caractères régionaux. On endosse de longues et amples robes à manches larges. Dans les régions agricoles, les robes sont de pulu(tissu de laine), de drap,de soie ou de coton, et dans les régions pastorales, ce sont notamment les robes de cuir ou de pulu qu’on porte le plus. Le col, les manchettes et les pans sont bordés de pulu, de satin multicolore ou de loutre. En été, dans les régions agricoles, les femmes portent des robes sans manches. Comme les robes sont très longues, on relève les pans qu’on replie sur les hanches et on les attache avec une ceinture. Lorsqu’il fait chaud ou pour travailler, on laisse apparaître le bras droit ou les deux. Quand on se couche, on ôte la ceinture et les deux manches : cette robe-manteau sert alors de couverture et de matelas. Dessous,les hommes portent une chemise blanche,jaune ou ocre, tandis que les femmes endossent des chemisiers de couleur vive. En outre, elles nouent à la taille un pangden (tablier)multicolore. Les manches de la robe tibétaine sont très longues. En temps ordinaire, les femmes les retroussent, mais quand elles dansent, elles les utilisent pour exécuter des gestes très élégants.
Hommes et femmes portent un chapeau de laine, de renard ou brodé d’or et des bottes décorées de motifs colorés. Les Tibétains aiment porter des parures, des bijoux d’or ou d’argent, de turquoise, d’ambre, d’agate, de jadéite, de perle et d’ivoire. Les femmes tibétaines aiment la mande toilette. Les deux plus célèbres coiffures s’appellent "pagzho et paggoi”. Les nattes sont garnies d’or, d’argent, de perles et de jade. Par ailleurs, hommes et femmes portent au cou un gawu (petite boîte contenant des reliques),des boucles d’oreilles,colliers,bracelets et bagues. Lors des fêtes, les femmes s’habillent plus brillamment encore et sont d’une grande beauté. En outre, les hommes portent aussi un couteau ou coutelas.
Jadis, les fonctionnaires avaient un costume selon leur rang et les moines, selon la hiérarchie. Aujourd’hui, aux costumes traditionnels se sont ajoutés les vêtements de sport, les costumes occidentaux, les jaquettes, les chaussures de marche et de sport, qui font l’objet d’un bon accueil du public. Les habitudes vestimentaires sont en train de subir une évolution silencieuse.
 
Alimentation
La cuisine tibétaine est renommée en particulier pour les plats à base de yack, de mouton, de lait,de qingke(orge)et de pommes de terre. On utilise diverses méthodes de cuisson par exemple à l’étuve ou à la vapeur, fricasser, bouillir, frire, rôtir, mais surtout cuire à la vapeur, bouillir et frire dans an enrobage. Les viandes ainsi cuites sont tendres et croustillantes et conservent leur goût original. Bien sûr ,il existe des plats raffinés et des plats populaires.
Le menu tibétain est très riche. On découvre par exemple le poulet et le boeuf au cordyceps, les côtelettes de mouton frites,le gigot rôti,la viande séchée à l’air,le bifteck au bois de camphrier,le boudin,le saucisson de farine, la viande crue en sauce,les pommes de terre au cari,le ragoût de boeuf aux navets,le mouton qu’on mange avec les mains,les jiaozi farcis de boeuf cuits à la vapeur,les baozi de saucisson de boeuf,les boulettes de pommes de terre,la tsampa,le riz au cari,le gâteau masen, le riz glutineux sucré aux potentilles,ainsi que toutes sortes de collations et confiseries. La tsampa se prépare avec de la farine d’orge,de la farine de pois grillée et du thé au beurre. Son goût est excellent.
Pour ce qui est des boissons traditionnelles tibétaines,on trouve l'alcool de qingke, le thé au beurre,le thé sucré,le thé au lait de yack, le lait de yack,le yaourt à base de lait de yack la bière Chakpori(appelée habituellement bière de Lhassa)fabriquée avec de l’eau de source souterraine,ainsi que plusieurs marques d’eau minérale de haute qualité. L'alcool d’orge (qingkejiu est une boisson fermentée,alcoolisée à faible degré,qui ressemble au vin de riz aigre-doux. Le thé au beurre est un mélange de thé, de beurre de yack, de sel ou de lait (on y ajoute parfois un oeuf,des noix,etc.). Il s’adapte à la région froide,a une valeur nutritive, désaltère et faire saliver .Le thé sucré est préparé  avec du thé noir,du sucre et du lait frais. Ce thé est très populaire dans la région de Lhassa.
Les services de table de luxe sont d’argent et de porcelaine de qualité, mais en général on utilise de la vaisselle de bois.

Logement
Au Tibet, les habitations traditionnelles sont des tentes, des diaofang(maisons en forme de forteresse),des ganlan(maisons surélevées)et des maisons de type shangdong-xiayu,ce qui veut dire“en bas l’avant-toit;en haut les piliers”.
Compte tenu de leur qualité, usage, forme et spécifications, les tentes appartiennent à différentes catégories. La plus usuelle est faite d’une sorte de tapis grossier de poils de yack, soutenue au centre par une poutre de bois et fixée au sol alentour par des pieux ou des cornes de chèvres. Les tentes résistent au vent et à la pluie. Pour monter ou démonter une tente, une demi-heure suffit. À l’intérieur se trouve,au milieu,un foyer de pierre pour cuisiner et en arrière,plusieurs niches de bouddhas. D’un côté des niches,on entasse comme un bas mur du blé,du qingke,des seaux a beurre et a résidus de beurre;de l’autre côté il y a la literie,des valises et des vêtements. Chez les Tibétains, la droite est considérée comme place d’honneur toujours réservée aux hôtes. Maintenant, dans différentes régions pastorales,avec l’amélioration du niveau de vie se sont élevées en nombre toujours plus grand des habitations fixes.
Dans les vieux quartiers de Lhassa, on voit partout des diaofang qui sont, pour la plupart,des bâtiments plats en pierre et en pisé .Chaque diaofang renferme une petite cour autour de laquelle une galerie relie les diverses pièces. Les murs extérieurs atteignent souvent une épaisseur d’un mètre. Vue de loin,la maison a une forme d’échelle dont le bas est plus large que le haut. Le toit sert de terrasse où l’on peut faire des offrandes aux divinités,se divertir,se promener et contempler le paysage. Les maisons traditionnelles du peuple ont deux ou trois étages,et des dizaines de foyers partagent une même maison,tandis que celles qui appartenaient jadis aux aristocrates sont en général de trois ou quatre étages.
À Medog, Bomi, Mainling, où le climat est humide et pluvieux, les habitations de type ganlan sont surélevées. Le plancher du rez-de-chaussée se trouve donc a plus d’un mètre du sol. Le bâtiment est carré, avec une seule porte,un balcon donnant sur l’est et une fenêtre sur l’ouest. Dans les régions forestières, les maisons sont en bois avec un soubassement de pierre et une toiture fixée à l’aide de pierres.
À Pagri, on trouve des maisons de pierre aux murs blancs et toit noir;vues de loin, elles semblent s’enchevêtrer en réseaux superposés.
Dans l’ouest, le centre, le nord et le nord-est du Tibet, on voit partout des maisons de type shangdong-xiayu, en général plates. Plusieurs pasteurs se sont mis à bâtir leurs domiciles fixes de ce type. Les murs sont de pierre de planches enduites de mortier. Compte tenu des différentes conditions régionales, les habitations de type shangdong-xiayu diffèrent aussi par leur dimension et leur envergure.
En outre, suivant l’amélioration du niveau de vie de la population,on a commencé ces dernières années à construire des maisons avec cour et jardin indépendants. Elles sont spacieuses, confortables et bien éclairées, dotées d’électricité, d’eau courante et de canalisation. Tout en portant le cachet de l’architecture tibétaine, ces logements présentent de nouveaux traits spécifiques et font l’objet d’un bon accueil de la population.

Rites
Les Tibétains attachent une grande importance à la bienséance dans tous les domaines  de la vie sociale. Les bonnes manières se remarquent en toute occasion. Offrir des hada (écharpe de soie)en est un exemple.
Le hada est le présent le plus usuel. A l’occasion des fêtes, des visites et entrevues. de noces on de funérailles,d’une cérémonie d’inauguration, on pour réconforter une personne,rendre hommage aux bouddhas,demander une faveur,faire amende honorable, exprimer des félicitations,on ne manque pas d’offrir un hada. Par ailleurs, il y a une série d’usages populaires à suivre en présentant un hada ou un qema (boisseau porte-bonheur en bois),un verre de thé au beurre où l’alcool de qingke.

Tabous
Les tabous populaires constituent un aspect de la culture traditionnelle du Tibet. Ils sont présents dans les relations humaines, la vie familiale,la production agricole,l'élevage,les concepts et les disciplines religieuses,et reflètent les connaissances millénaires de la population sur les rapports entre les humains,entre l’homme et la nature et entre I’humain et le surnaturel.
Certains tabous sont étroitement liés aux us et coutumes traditionnels, faisant montre de la vieille morale et des vieilles coutumes du Tibet. Les tabous qui sont en rapport étroit avec les habitudes de vie, les activités de production agricole et l’élevage
Reflètent dans une certaine mesure l’expérience acquise au cours de longues années de pratique. Et certains sont conformes aux résultats de la recherche scientifique.

Mariage
Les coutumes matrimoniales diffèrent d’une région à l’autre du Tibet. En général,le garçon et la fille ne doivent pas appartenir au même clan,et leurs signes zodiacaux doivent s’harmoniser. Puis,le garçon doit aller voir les parents de la jeune fille pour leur présenter des hada et des cadeaux et solliciter leur permission. Si les parents acceptent les présents, la demande formulée est accueillie. Ainsi,les deux familles choisiront un jour faste pour rédiger un acte de fiançailles,et le garçon versera à ses futurs beaux-parents une indemnité et d’autres cadeaux pour avoir élevé la jeune fille. Avant le mariage,le garçon doit aussi offrir des vêtements,des joyaux et des bracelets à sa fiancée. Le jour du mariage,la famille du garçon envoie un cortège avec, à sa tête,des célébrités locales au-devant de la nouvelle Mariée, tandis qu’une cérémonie se déroule chez la jeune fille pour souligner son départ. Après son arrivée chez son mari,la nouvelle mariée devra assister à une série de rites et participer à un banquet.

Funérailles
Les funérailles tibétaines comprennent cinq types qui sont l’inhumation, l’exposition aux vautours, l’incinération, l’immersion et la mise en stoupa. Anciennement,la mise en terre était monnaie courante au Tibet. Le groupe de tombeaux des rois de Tubo découvert à Qonggyai et les tombeaux de Lieshan(distinct de Nang) de l’époque de Tubo en sort des exemples. À cette époque-là et jusqu’au XIe siècle, les Tibétains,gens du peuple compris,avaient l’habitude de mettre leurs morts en terre. Des changements sont survenus sous l’influence du bouddhisme. La mise en stoupa est réservée aux bouddhas de haut rang. Les stoupas se divisent en trois catégories:d’or,d’argent et de terre,et en deux genres:celui où est déposée la dépouille et celui qui renferme les cendres du mort. L’incinération est réservée aux tulku ordinaires et aux grands moines.
L’immersion est très populaire, tout juste après l’exposition de la dépouille aux vautours. L’exposition aux vautours est en fait le service funèbre qu’on pratique le plus au Tibet. À tous ces genres de funérailles, un orchestre est présent,composé de moines qui psalmodient les textes sacrés pour rendre hommage aux défunts. Les cérémonies de rappel de l’âme et de salut durent en principe 49 jours. Puis, chaque année, à l’anniversaire du décès, la parenté du mort organise diverses activités commémoratives.

 

Us et coutumes
il y a trois clients voyagés 0 maintenant.
Rechercher votre voyage au Tibet
Voyage au Tibet sur mesure
Nous sommes des spécialistes des voyages et circuits sur mesure. Notre équipe vous aidera à concevoir gratuitement et à organiser votre voyage de rêve au Tibet.
Lettre de remerciement
Danoe is one of the best guides I ever had in the time I travelled around the world for his excellent guide, euthusiasm and passion to service delivery. He was beyond expection for caring about our health and interest. He has shown a high level of professionalism and enthusiasm.
The driver Norbu was very cooperative and professional. The road condition was quite bad but that was for him to show his excellent skill.
Sur voyageautibet.com
Contacter voyageautibet.com
Email: voyage@voyageautibet.com
Tel: 0086-28-85540220
AGB
Voyage sur mesure au Tibet
Liens avec voyageautibet.com
Voyageenchine.com
Voyageausichuan.com
Self-driving.cn
Nous acceptons
     
Voyageautibet.com – votre expert local de voyage et trekking au Tibet
Voyage au Tibet • Voyages au Tibet • Tibet Voyage • Randonnée au Tibet • Voyage de Kailash • Kailash Voyage • Randonneé de Kailash • Kailash Trekking • Self-Drive au Tibet • Voyage en Self-Drive au Tibet
Bienvenu au voyageautibet.com, un expert de voyages,trekking et self- driving au Tibet. Nos riches expérences de voyage et trekking au Tibet datent de 1994, en 1994 nous avons organisé le premier voyage de découverte au Tibet; dans la même anneé nous avons arrangé le premier voyage de Kailash; en 1995 nous avons organisé le premier voyage en self driving... jusqu’ à maitenant, nous avons beaucoup de clients qui sont satisfaits de leur voyage, trekking et randonnée au Tibet et ont apprécié de nos services de haute qualité. Greatway Tour vous offre des services de guide détaillé au Tibet, des informations pratiques, des permis d’entrée au Tibet, de culture tibétaine et des attractions au Tibet.
Copyright © Voyageautibet.com